Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le monde…. Pas à pas

Le monde…. Pas à pas

Commentaires, anecdotes, itinéraires, etc sur nos différents voyages


À 19 km de l’arrivée

Publié par Sylvain Theriault sur 4 Octobre 2022, 15:24pm

Mardi 4 octobre
Température : 25 degrés. Soleil
Trajet : Boente - Pedrouzo (O Pino)
Km : 27

 

Petit déjeuner au bar de notre hôtel. C’est notre avant-dernière journée de marche. Demain, nous atteindrons notre objectif.
 
Dès nos premiers pas, les marcheurs sont partout. Même les vélos s’ajoutent à cette masse de personnes. Bonsoir, le calme et la tranquillité. C’est la ruée vers St-Jacques. Janie n’est pas contente de voir tant de personnes avec des minis sac à dos. Avec nos sacs de 38 L et 48 L, ce n’est pas la même dynamique de marche. Toutefois, il faut savoir respecter les gens. Au moins, ils sont dehors et ils marchent.
En plus des personnes, le chemin a, lui aussi, changé. Les sentiers sont plus larges, les auberges, bars, restaurants sont beaucoup plus rapprochés.
 
Après deux bonnes heures de marche, nous arrêtons pour une collation. J’ai droit, pour la deuxième fois, à un méga morceau de tortillas. Nous en avons eu assez pour deux.

 

Depuis le début du Primitivo, nous croisons à de nombreuses reprises, un homme d’un certain âge. Plus les jours passent, plus l’homme semble courber. Il quitte les auberges très tôt. Il marche sans arrêt. Nous le dépassons et lorsque nous arrêtons pour une pause, nous le voyons repasser. Lorsque nous le croisons, il nous dit «buen camino » et sourit. Le soir, nous le voyons prendre un bon repas avec un bon verre de rouge. Pour la première fois hier et aujourd’hui, nous ne l’avons pas rencontré. En jasant avec un pèlerin hier soir, nous avons appris que cet homme à 85 ans ! Il ne parle qu’Espagnol. Il dit aux gens, que même s’il ne marche pas rapidement, il n’a aucun doute qu’il va se rendre à Compostelle. Une force de la nature ce monsieur. J’espère que nous aurons le privilège de le rencontrer à nouveau. Nous tenterons une petite conversation avec lui.
 
Près de la ville d’Arzua, c’est au tour du Primitivo de rejoindre le Camino Frances. Maintenant les 3 chemins n’en font qu’un. À Arzua, nous passons devant un resto dont Janie et moi avions pris un café lors de notre premier Compostelle. Un peu plus loin, j’en reconnais un autre. Celui-ci, nous y avions mangé avec 2 pèlerins. De biens beaux souvenirs.

 

En traversant, une autoroute, sur un viaduc, nous voyons un ´tag’ de Mc Bello. Toute une surprise. Nous avons vu ce tag à plusieurs reprises sur le Camino Del Norte. Surtout dans les tunnels routiers. Depuis que nous avons bifurqué sur le Primitivo, ce tag avait disparu. Nous soupçonnons que l’auteur du tag a marché le Del Norte et a voulu y laisser sa marque. C’est bizarre, mais Janie et moi sommes devenus émotif à la vue de ce tag aujourd’hui. C’était comme retrouver un ami.

 

 
Nous terminons notre journée à 19 km de l’arrivée, soit à O ´Pedrouzo. Il y a plusieurs auberges, pensions et hôtels disponibles pour les marcheurs. L’économie de cette ville, comme plusieurs villages près de Santiago, doit dépendre beaucoup du chemin de Compostelle. Cette belle aventure est quasiment terminée. Même si nous avons dû mettre beaucoup d’efforts physiques, les rencontres, la beauté des lieux, des paysages et la satisfaction d’un accomplissement nous encourage à mettre à notre agenda un notre chemin l’an prochain.


 

Maintenant dodo. Une journée fertile en émotion nous attend demain. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents